Nourrissons

L'ostéopathie et le nourrisson


Pendant la grossesse, le bébé prend des positions qui appliquent des contraintes lors de l’accouchement, et peuvent entrainer l’utilisation d’outils (comme les forceps, la ventouse,…) ou non, de césarienne ou non.

Par la suite, ces contraintes peuvent être à l’origine de blocages et troubles fonctionnels chez le nourrisson, qui apparaîtront immédiatement ou plus tard dans le temps.

Il est conseillé de réaliser un bilan ostéopathique même si l’accouchement s’est bien déroulé et que le bébé va bien en apparence.

Quand consulter ?

    Des évènements pendant l’accouchement peuvent être l’indication d’une consultation ostéopathique comme :

  • La stagnation (travail long et laborieux)
  • L’utilisation d’instruments (forceps, ventouse, spatule) et épisiotomie
  • La césarienne
  • Les présentations difficiles et les dystocies (bébé par le siège, en variété postérieure, etc…)
  • La prématurité
  • Si vous avez subit une anesthésie générale ou si la péridurale a été fortement dosée et que vous ne pouviez plus bouger une jambe ou les deux, etc.

    Quelques motifs symptomatiques qui pourraient apparaître après la naissance et qui sont une indication pour emmener votre bébé voir votre ostéopathe :

  • Un allaitement difficile, avec difficulté de mise au sein, de téter un des seins, de succion,… c’est un motif qui suscite à intervenir en ostéopathie dès la naissance.
  • Des coliques du nourrisson
  • Des troubles digestifs fonctionnels comme les régurgitations et les RGO (reflux gastro œsophagien), des constipations, des diarrhées.
  • Des troubles du sommeil, des difficultés à l’endormissement
  • Des pleurs inexpliqués, agitation, gesticulation
  • Prognathisme (menton trop en avant), déviation mandibulaire, etc.
  • Des asymétries corporelles comme par exemple, votre bébé allongé sur le dos est positionné « en virgule », avec le même bras ou la même jambe repliée, qui ne supporte pas de rester sur le ventre ou le dos, etc.
  • Des asymétries faciales comme un œil plus petit, une bouche déviée, une oreille plus en avant ou plus basse, un nez et un front plissés donnant une impression "bulldog", etc.
  • Un crâne déformé ou plat, une plagiocéphalie
  • Un bébé avec les quatre membres repliés sur eux-mêmes, la tête rentrée dans les épaules
  • Une déviation, une inclinaison de la tête, des difficultés à tourner la tête d’un côté
  • Une craniosténose : seule la chirurgie peut remédier à cette pathologie. Mais les consultations ostéopathiques peuvent aider à corriger les asymétries faciales qui sont associées aux troubles fonctionnels
  • Une hyper excitabilité qui se traduit par le dos et/ou les jambes raides, les poings fermés, pouces à l’intérieur
  • Une luxation congénitale de hanche, en étroite collaboration avec un orthopédiste. La consultation ne remplacera pas le port d’un appareillage (culotte d’abduction, harnais, etc…) ; mais les consultations ostéopathiques peuvent aider le traitement orthopédique…
  • Une otite séreuse et des problèmes ORL
  • Une paralysie faciale obstétricale
  • Une paralysie obstétricale du plexus brachial partielle ou incomplète, en collaboration avec un orthopédiste
  • Des pieds déformés comme un varus, des pieds bots, un talus sévère, en association avec une prise en charge en néonatalogie
  • Reflux vésico-urétral qui est non lié à une anomalie viscérale
  • Suite de chirurgie post-natale : pour une fente labiale, une malformation, etc.

Il est évident que le suivi réalisé par l’ostéopathe reste un complément et ne dispense en rien le suivi du pédiatre.
Parce qu’il est important de prendre soin de la maman après l’accouchement, et pour vous permettre un meilleur suivi possible pour vous et votre bébé, il est possible de réaliser des consultations mère et nourrisson (jusqu’à 24 mois) avec des honoraires adaptés.

Prenez rendez-vous dès maintenant avec


Prendre RDV à Chavanod Prendre RDV à Pringy
Prendre RDV